Partage d'évangile 24 septembre 2017

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur: Françoise T.

Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede hélios » Dim Sep 17, 2017 8:08 am

Première lecture
« Mes pensées ne sont pas vos pensées » (Is 55, 6-9)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ;
invoquez-le tant qu’il est proche.
Que le méchant abandonne son chemin,
et l’homme perfide, ses pensées !
Qu’il revienne vers le Seigneur
qui lui montrera sa miséricorde,
vers notre Dieu
qui est riche en pardon.
Car mes pensées ne sont pas vos pensées,
et vos chemins ne sont pas mes chemins,
– oracle du Seigneur.
Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre,
autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins,
et mes pensées, au-dessus de vos pensées.


Deuxième lecture
« Pour moi, vivre c’est le Christ » (Ph 1, 20c-24.27a)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens

Frères,
soit que je vive, soit que je meure,
le Christ sera glorifié dans mon corps.
En effet, pour moi, vivre c’est le Christ,
et mourir est un avantage.
Mais si, en vivant en ce monde,
j’arrive à faire un travail utile,
je ne sais plus comment choisir.
Je me sens pris entre les deux :
je désire partir
pour être avec le Christ,
car c’est bien préférable ;
mais, à cause de vous, demeurer en ce monde
est encore plus nécessaire.


Quant à vous,
ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ.



Évangile
« Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? » (Mt 20, 1-16)


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait cette parabole à ses disciples :
« Le royaume des Cieux est comparable
au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée :
un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent,
et il les envoya à sa vigne.
Sorti vers neuf heures,
il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire.
Et à ceux-là, il dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi,
et je vous donnerai ce qui est juste.’
Ils y allèrent.
Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures,
et fit de même.
Vers cinq heures, il sortit encore,
en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
‘Pourquoi êtes-vous restés là,
toute la journée, sans rien faire ?’
Ils lui répondirent :
‘Parce que personne ne nous a embauchés.’
Il leur dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi.’


Le soir venu,
le maître de la vigne dit à son intendant :
‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire,
en commençant par les derniers
pour finir par les premiers.’
Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
et reçurent chacun une pièce d’un denier.
Quand vint le tour des premiers,
ils pensaient recevoir davantage,
mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
En la recevant,
ils récriminaient contre le maître du domaine :
‘Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
et tu les traites à l’égal de nous,
qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’
Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
Prends ce qui te revient, et va-t’en.
Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi :
n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ?
Ou alors ton regard est-il mauvais
parce que moi, je suis bon ?’


C’est ainsi que les derniers seront premiers,
et les premiers seront derniers. »


Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede hélios » Lun Sep 18, 2017 4:03 pm

Bon, il est temps de passer aux choses sérieuses.


Voyons la première lecture d'Isaïe.

Evidemment la lire. On bute sur le "tant que", enfin, moi je bute sur le "tant que";

Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ;
invoquez-le tant qu’il est proche.


C'est là qu'on regrette de ne pas avoir fait de l'hébreu.

J'ai sorti plusieurs versions de la Bible ( 6 ou 7). La TOB traduit: "puisque".

Disons que ça devient plus clair.

Donc je retiens la traduction de la TOB et, une fois de plus, je me dis combien la présentation qui est faite du Dieu de l'Ancien-Testament est fausse et injuste: un Dieu vengeur.

Que dit en effet Isaïe ?ou celui ou ceux qu'on regroupe sous le nom d'Isaïe ?

Que le méchant abandonne son chemin,
et l’homme perfide, ses pensées !
Qu’il revienne vers le Seigneur
qui lui montrera sa miséricorde,
vers notre Dieu
qui est riche en pardon.


Et pourtant savoir quand même qu'Isaïe c'est le peuple de Dieu déporté à Babylone et qui bientôt reviendra à Jérusalem. Déboussolé complètement chez les Chaldéens...

Dieu "riche en pardon"..........

Cette notion de "pardon" qu'on a vu la semaine dernière et qui est la chose la plus difficile.

Décidément, je regrette qu'on lise trois textes dans les messes et qu'on laisse presque systématiquement de côté les deux premiers. Quelle erreur profonde. Surtout tous les textes de l'Ancien testament que nous avons lus cet été étaient beaux et remplacent avantageusement toutes les prières de tous les saints de la création.

Seule l'Ecriture.

Alors, peut-être, chaque matin de la semaine, relire ce premier texte d'Isaïe avant de commencer toute activité......

Jean-Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede Flor » Lun Sep 18, 2017 11:24 pm

Dieu nous déroute toujours....Il est "l'AUTRE" dans le "Ciel",au-dessus de nos chemins,
de nos pensées....Il est le Très-Haut !
mais aussi....."Proche est le Seigneur de ceux qui l'invoquent..."dit le Ps.144 .

Il est aussi le Très -Bas,au plus profond de nous,dans le silence....
"qui nous manifeste sa Tendresse "...(traduction de la TOB )
Et j'aime bien cette proximité de Dieu...présentée ainsi par la Bible !

Le poète Christian Bobin, parlant de St François d' Assise ,le redit d'une façon suave :
" le théologien commente la parole du Christ....et le bruit qu'il fait dans ses commentaires l'empêche de l'entendre.
Son Dieu est le Très -Haut.

C'est oublier cette impatience du Christ écartant les Apôtres raisonneurs pour faire place aux enfants .
C'est que rien ne peut être connu du Très -Haut sinon par le Très -Bas, par ce Dieu
à hauteur d'enfance,à ras de terre des premières chutes ,le nez dans l'herbe ...."

Et plus loin....François "emprunte la voix du Très-Bas ,jamais celle du Très-Haut...
Il sait bien qu'il n'y a qu'un seul Dieu.
S'il préfère l'infinie douceur à l'infinie colère ,il sait bien que toutes deux procèdent
du même infini-celui de l'Amour. " (C.B. Le Très- Bas )

"Cherchez le Seigneur puisqu'il se laisse trouver...." dans le silence ,la confiance,
l'abandon de soi-même.
Flor
 
Messages: 165
Inscription: Mer Oct 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede hélios » Mar Sep 19, 2017 8:14 am

Pour le deuxième texte, l'épître de l'apôtre Paul aux Philippiens.


Depuis presque deux mois, on a cheminé dans les sentiers difficiles de l'épître aux Romains.........

On change donc d'épître.........

Les Philippiens sont les habitants de la ville de Philippes en Macédoine, l'une des Eglises fondée par Paul.

Il est impossible de comprendre le passage qui est proposé si l'on ignore que Paul est emprisonné. Il a été arrêté. Où est-il ? Il s'adresse aux Philippiens, Eglise chère à son coeur.

Paul donc est en prison. Il risque gros, il risque sa vie. C'est pourquoi, cette épître est si émouvante. Nous ne sommes pas là dans la théorie.

Nous ne sommes pas en contact avec un écrit de théologie.
soit que je vive, soit que je meure,
le Christ sera glorifié dans mon corps.


On comprend mieux cette phrase quand on connaît la situation de Paul qui évoque bien sa mort tout à fait possible.

Alors maintenant, on peut bien se donner le temps de lire ce petit texte qui se termine par un appel de Paul qui nous est adressé aussi aujourd'hui:

Quant à vous,
ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ.


Ce pourrait être la boussole d'aujourd'hui : est-ce que mon comportement personnel est "digne de l'Evangile du Christ " ?

Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede hélios » Mar Sep 19, 2017 3:50 pm

Bref retour sur l'épître de Paul aux Philippiens.

Ce que je trouve intéressant dans ce petit bout d'épître, c'est l'état d'esprit de Paul.

Contrairement à ce qu'on peut imaginer Paul présente le dilemme :

d'un côté mourir pour le Christ , "un avantage"

de l'autre, "demeurer en ce monde est encore plus nécessaire"

Et il penche pour le "demeurer en ce monde"........on le comprend bien.

La mission d'évangélisation de Paul n'est pas terminée et c'est elle qui est la plus importante.

Quel lien établir avec le texte d'Isaïe ? Je le cherche.


hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede Jean Gauci » Mar Sep 19, 2017 4:38 pm

La curieuse arithmétique du Bon Dieu.

Imaginons cette scène de l’Evangile dans une entreprise actuelle.
Souvenons nous de ce qui se passe dans une famille lors d’un héritage si l’un des enfants est plus favorisé que les autres.
Rappelons nous la scène du retour du fils prodigue et la réaction du frère.
Au fond de chacun, sommeille un sens de la justice qui se sent blessé dès que l’un, à mérite égal, reçoit plus que l’autre. Et cela vient sans doute, que nous nous sentons, inconsciemment, propriétaires de ce qui ne nous appartient pas : le bien de l'entreprise ou de la famille.
Plus encore, le sens de l’égalité (républicaine) se sent écorché quand les biens ne sont pas équitablement répartis. Le droit se mesure sur une balance de précision.
En France, les mesures sociales sont toujours sources de conflits entre les bénéficiaires et les contributeurs.
« Mes impôts vont nourrir des familles qui ne travaillent pas et vivent aux crochets de la collectivité »
Je crois qu’on aurait tort de critiquer cette attitude commune fondée sur une idée cohérente de la justice et de l’équité.
Karl Marx avait cette formule « De chacun, suivant ses capacités ; à chacun, suivant ses besoins »
Jésus prone-t-il une distribution des biens qui ne tienne pas compte des mérites de chacun ?
Je ne le crois pas. La parabole des talents donne un tout autre aspect du jugement du Christ qui exige de chacun « suivant ses capacités » pour reprendre la formule de Karl Marx.
Je crois que la clé de cette parabole tient dans le fait que le Christ parle du Royaume de Dieu et qu’il n’entend pas bouleverser l’organisation de ce monde par des principes inapplicables.
Cette parabole illustre l’infinie bonté de Dieu qui accueille dans un égal amour tous ceux qui se convertissent quelle que soit l’heure de leur conversion. Elle répond aux exigences des disciples qui demandaient à être assis, l’un à la droite, l’autre à la gauche du Seigneur.
Il n’y a pas de classes dans le Royaume de Dieu, pas de grade, pas de préférence, pas de degrés d’amour.
L’amour infini de Dieu ignore nos mathématiques.
PS : Entendu dans une petite église du Gard, dimanche dernier cette jolie pensée du Curé : « Dieu a plus d’amour que de mémoire »... tant il sait oublier nos péchés mais ne cesse de nous aimer.
Jean Gauci
 
Messages: 456
Inscription: Dim Sep 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede Flor » Mar Sep 19, 2017 4:48 pm

Je corrige ma faute dans le texte de Christian Bobin....

"François emprunte la voiX du Très-Bas......" et non la VoiE !
Flor
 
Messages: 165
Inscription: Mer Oct 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede Flor » Mar Sep 19, 2017 6:36 pm

Paul connaît son passé de persécuteur de chrétiens.
Saisi par le Christ qui lui a montré "sa miséricorde" ,son pardon ,il a "abandonné son chemin d'homme perfide" (1e lecture )
On sent ,ici,son attachement profond pour le Christ auquel il reste fidèle jusqu'à la mort.
Mourir ? Vivre ? choix difficile...

Son choix est fait ,là ,dans sa prison d'où il s'adresse à tous ses amis de "Philippes"
qu'il aime tant !

"Je vous porte dans mon coeur....
Je vous chéris tous dans la tendresse de Jésus-Christ...."

Paroles émouvantes...dans cet univers carcéral ...

Et il les exorte de garder "un comportement digne de l'Evangile du Christ ".

Il se réjouit de cette communauté vivante qu'il ne veut pas abandonner....

Cela fait rêver...
Bienheureuses communautés aujourd!hui qui vivent ainsi leur attachement au Christ
dans la Joie et la fraternité....

C'est ce que je ressens dans ce début de lettre aux Philippiens....
Flor
 
Messages: 165
Inscription: Mer Oct 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede hélios » Mar Sep 19, 2017 9:00 pm

Je n'avais pas vu le commentaire de Flor sur le premier texte et je le regrette car ce qu'elle écrit est superbe même si c'est assez loin du texte d'Isaïe.

Comment comprendre en effet:

Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre,
autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins,
et mes pensées, au-dessus de vos pensées.


dans ce teste d'Isaïe, il y a à la fois l'image d'un Dieu qui pardonne mais aussi d'un Dieu qui est "au-dessus" comme le dit Isaïe.

Oui, ses chemins sont au-dessus de nos chemins mais "il se laisse trouver".........."il est proche". Il est vrai que le commentaire de Flor nous permet de voir toute la complexité de ce Dieu d'Isaïe tel qu'il apparaît dans ce que nous avons lu.

Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 24 septembre 2017

Messagede hélios » Mer Sep 20, 2017 8:50 am

Il me semble qu'il est bon de "travailler" les trois textes.

Le dernier, la parabole des ouvriers de la 11e heure est incompréhensible pour tout le monde.

Elle est à mettre en relation avec le texte d'Isaïe, d'où l'intérêt et la nécessité de lire tous les textes dans l'ordre de lecture.

" Mes chemins ne sont pas vos chemins" Isaïe.

La parabole des ouvriers de la 11e heure le montre au-delà de toute espérance.

Le chef d'entreprise qui se comporte comme le maître de la parabole mettrait le feu social à son entreprise. Moi qui ai trimé depuis la première heure et qui suis payé comme ceux qui ont travaillé une heure, la prochaine fois je me ferais embaucher à la 11e heure.

Mais " mes chemins ne sont pas vos chemins".

Pour Dieu, il n'y a pas de temps. Un jour, 45 ans peu importe. Donc si vous avez 90 ans, que vous avez mené une vie morale dissolue que vous avez persécuté vos frères si à la dernière minute de votre vie vous avez un éclair de sainteté vous entrerez dans le royaume.

Si vous n'êtes pas un chrétien "en marche" (si j'ose dire) je crois qu'il ne faut pas lire cette parabole.

A ceci près que le maître a des arguments............

Pourquoi tu n'es pas venu travailler avant ?

J'étais là mais personne n'est venu m'embaucher.

La réponse est difficile à contrer.

Ou bien, j'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé.

Parabole extrêmement difficile à comprendre si l'on n'est pas en marche.

La parabole de la 11e heure illustre donc parfaitement la parole d'Isaïe:

Mes chemins ne sont pas vos chemins..........


Je reviens donc à la dernière phrase de Paul: "Quant à vous, ayez un comportement digne du Christ" j'ajouterai 1 ère ou 11 ème heure....
jean-Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Suivante

Retourner vers Partage d'Evangile et Liturgie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

  • Votre compte
cron