Partage d'évangile 5 novembre 2017

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur: Françoise T.

Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede hélios » Lun Oct 30, 2017 7:48 am

Première lecture
« Vous vous êtes écartés de la route, vous avez fait de la Loi une occasion de chute » (Ml 1, 14b – 2, 2b.8-10)

Lecture du livre du prophète Malachie

Je suis un grand roi – dit le Seigneur de l’univers –,
et mon nom inspire la crainte parmi les nations.

Maintenant, prêtres, à vous cet avertissement :
Si vous n’écoutez pas,
si vous ne prenez pas à cœur de glorifier mon nom
– dit le Seigneur de l’univers –,
j’enverrai sur vous la malédiction,
je maudirai les bénédictions que vous prononcerez.
Vous vous êtes écartés de la route,
vous avez fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude,
vous avez détruit mon alliance avec mon serviteur Lévi,
– dit le Seigneur de l’univers.
À mon tour je vous ai méprisés,
abaissés devant tout le peuple,
puisque vous n’avez pas gardé mes chemins,
mais agi avec partialité dans l’application de la Loi.
Et nous, n’avons-nous pas tous un seul Père ?
N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ?
Pourquoi nous trahir les uns les autres,
profanant ainsi l’Alliance de nos pères ?


Psaume
(Ps 67 (68), 2.4, 6.7ab, 20-21)

R/ Le Dieu qui est le nôtre
est le Dieu des victoires. (Ps 67, 21a)

Dieu se lève et ses ennemis se dispersent,
ses adversaires fuient devant sa face.
Mais les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.

Père des orphelins, défenseur des veuves,
tel est Dieu dans sa sainte demeure.
À l’isolé, Dieu accorde une maison ;
aux captifs, il rend la liberté ;

Que le Seigneur soit béni !
Jour après jour, ce Dieu nous accorde la victoire.
Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.

Évangile
« Cette fille d’Abraham, ne fallait-il pas la délivrer de ce lien le jour du sabbat ? » (Lc 13, 10-17)



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus était en train d’enseigner dans une synagogue,
le jour du sabbat.
Voici qu’il y avait là une femme, possédée par un esprit
qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ;
elle était toute courbée
et absolument incapable de se redresser.
Quand Jésus la vit, il l’interpella et lui dit :
« Femme, te voici délivrée de ton infirmité. »
Et il lui imposa les mains.
À l’instant même elle redevint droite
et rendait gloire à Dieu.

Alors le chef de la synagogue, indigné
de voir Jésus faire une guérison le jour du sabbat,
prit la parole et dit à la foule :
« Il y a six jours pour travailler ;
venez donc vous faire guérir ces jours-là,
et non pas le jour du sabbat. »
Le Seigneur lui répliqua :
« Hypocrites !
Chacun de vous, le jour du sabbat,
ne détache-t-il pas de la mangeoire son bœuf ou son âne
pour le mener boire ?
Alors cette femme, une fille d’Abraham,
que Satan avait liée voici dix-huit ans,
ne fallait-il pas la délivrer de ce lien le jour du sabbat ? »

À ces paroles de Jésus,
tous ses adversaires furent remplis de honte,
et toute la foule était dans la joie
à cause de toutes les actions éclatantes qu’il faisait.

Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede hélios » Mar Oct 31, 2017 9:45 am

Le Livre de Malachie dont un extrait est proposé à la lecture des fidèles dimanche n'est guère lu.

Alors, voilà un bel exemple de texte qu'on peut difficilement comprendre si l'on n'a pas une connaissance même succincte de l'histoire.

C'est pourquoi, il n'est pas inutile de la rappeler:

Malachie, voilà un prophète très curieux car dans ce texte il "attaque" les prêtres parce qu'ils ne respectent pas la Loi.

Je vais prendre un simple exemple pour que chacun comprenne bien ce paradoxe car il est rare qu'un prophète soit pointilleux par rapport au respect des rituels que l'on trouve dans la Loi de Moïse.

Les prêtres selon la Loi devaient offrir à Dieu des sacrifices d'animaux "purs" c'est-à-dire en pleine vitalité. Or, progressivement, les prêtres offrent des animaux "impurs": certains boîtent, d'autres sont aveugles. Manquaient-ils d'animaux à cette époque ? je n'en sais rien. Quoiqu'il en soit Malachie demande aux prêtres de revenir au respect de la Loi de Moïse.

Pour bien comprendre les choses, il faut savoir que ce texte a été écrit cinq siècles avant J.C et au moment où les juifs sont revenus de l'exil à Babylone. Ils ont tout à reconstruire: le temple, le culte etc.

En des mots plus actuels, les Juifs doivent rebâtir leur identité. Ce terme est essentiel et très actuel. Très très actuel.

Dans ce même Malachie, le prophète insiste sur l'importance de ne pas se marier avec des étrangères.....de respecter scrupuleusement la Loi, notamment tout ce qui concerne la "pureté".

Voilà, mes amis, vous pouvez maintenant lire Malachie si vous voulez.

Mais attention, pas de rapprochement hasardeux avec notre temps.......Alors à quoi sert-il de lire Malachie ?

Jean-Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede Jean Gauci » Jeu Nov 02, 2017 4:15 pm

Y a-t-il un péché de formalisme dans la catéchisme catholique ?
Le texte de cet évangile montre en tout cas la distance entre la lettre et l'esprit, entre la règle et la personne.
Mais peut-on se passer de règle ?
La question mérite d'être posée.
"La loi est faite pour l'homme et non pas l'homme pour la loi"
On posait récemment la question: " La doctrine de la foi est-elle figée"
De façon analogue on peut poser la question " la doctrine de la morale est-elle figée"
Eh bien non, naturellement... et si les principes fondamentaux de la morale catholique sont immuables, leur application est nécessairement évolutive, comme la vie, comme la société, comme les rapports entre les hommes.
Il y a peu, la peine de mort entrait dans la logique de la morale catholique. Le pape François vient d'affirmer le contraire.
A la question: " Où est le bien de l'homme?", la réponse ne peut pas être identique quand les coutumes, les habitudes, les moeurs, les rapports sociaux évoluent parfois au point que la gravité d'actes immoraux apparait là où elle ne semblait qu'affaire sans importance.
Qui parlait de la pédophilie ou des agressions sexuelles ou d'égalité hommes-femmes, il y a seulement 50 ans ?

L'intégrisme qui fige dans le marbre des règles au nom de principes dépassés est l'exemple même du pharisaïsme que dénonçait le Christ.
Jean Gauci
 
Messages: 456
Inscription: Dim Sep 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede hélios » Jeu Nov 02, 2017 5:47 pm

Merci Jean Gauci pour votre intervention toujours pertinente. Merci.

Tout le monde a remarqué qu'il n'y avait pas d'épître.........

Malachie, un psaume, Luc................

Je me suis posé la question sans pouvoir y répondre........

Voici la remarque que je fais sur les deux textes Malachie-Luc:

Ils sont, très curieusement opposés dans leur contenu. Malachie reproche aux prêtres de son temps de ne pas respecter la Loi de Moïse ( j'ai donné l'exemple du non respect des règles de "pureté" des animaux offerts en sacrifice). Jésus va à l'encontre de la Loi puisqu'il "soigne" une personne le jour du sabbat.

Qu'est-ce qu'on peut tirer de cette comparaison ?

Mais Jean Gauci vous posez justement la question : peut-on se passer de la loi ?

Non, on ne peut pas se passer de la loi parce qu'elle donne un cadre auquel est attentif Malachie. Mais la loi dit Jésus est faite pour l'homme.....

J'ai trouvé que ces deux lectures de Malachie et de Luc sont stimulantes.

Au passage, on a quitté Matthieu......et on rencontre ce prophète très peu connu.

A demain.

J.H
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede hélios » Ven Nov 03, 2017 4:53 pm

On pourrait relire cet évangile de Luc.

On distingue bien deux parties dans ce texte:

- Jésus qui accomplit un miracle auprès de cette femme infirme. (1)


- L'interpellation de Jésus par les pharisiens. (2)

En fait, cette femme ne demande rien à Jésus, contrairement à ce qui se passe parfois.

C'est Jésus qui va au devant d'elle.

Il me semble que cela a du sens.

Son affection est très symbolique: "toute courbée" puis elle "redevint droite".

Ces deux points méritent beaucoup d'attention.......

J.H
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede Flor » Sam Nov 04, 2017 5:08 pm

Même si l'Evangile de Luc (13,10-17) n'est pas celui du dimanche 5 novembre.....
j'ai pris la balle au bond....j'ai lu et relu le texte..."avec une âme ouverte ,sans préjugé,
l'Evangile au ras des mots, accueilli directement ,qui doit nous toucher,nous émerveiller..." selon le Pape François . (Rencontre avec Dominique Wolton )

Ce qui me touche et m'émerveille.....
Jésus parle ...mais il VOIT la femme infirme depuis 18ans !
Il lui impose les MAINS pour la guérir.

Le regard de Jésus....le geste de Jésus...
Il n'hésite pas de "toucher" cette femme pour la délivrer du lien qui l'emprisonne !

Il y a là une vraie rencontre ,une vraie communication.

François a des paroles surprenantes quand il parle de la communication :
-serrer des mains ,s'embrasser ,manger ,boire ensemble...et même danser !
"Communiquer s'est se donner entre les mains de l'autre !"

Jésus agit ainsi tout au long de l'Evangile pour "relever" les pécheurs,les infirmes ,les
morts...du paralytique à la femme adultère,celle qui est à terre ,écrasée par la peur
et la honte....:"VA ,lève-toi et MARCHE ! "

Et je me dis que dans nos vies il en est ainsi ...Chacun ,préoccupé par ses soucis ,ses peines ,sa solitude ,ses échecs,ses souffrances.....a reçu un jour une Parole amicale ,
un regard ,un geste de tendresse,un mot d' amour ....qui "remet debout " et rend la Joie! !
Flor
 
Messages: 165
Inscription: Mer Oct 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede hélios » Dim Nov 05, 2017 8:39 am

Hier samedi, en ouvrant La Croix à la page de l'évangile commenté, je me suis rendu compte que l'évangile d'aujourd'hui dimanche est Matthieu 23 1-12 et non celui que j'ai donné.........C'est d'ailleurs le Père Ringlet qui commente.....

Je suis franchement désolé.

La source officielle que j'utilise toujours est l' Association Episcopale Liturgique pour les pays Francophones.

Ce que j'ai fait dimanche dernier.

C'est à cette source que je suis allé et qui donnait les textes que j'ai envoyés au forum dimanche dernier........Je n'ai pas inventé ces textes. Le premier correspondait à Malachie, il n'y avait pas d'épitre et l'évangile, c'était Luc, celui que j'ai fait parvenir au forum........

Je me console en me disant que personne ne l'a remarqué et me dis : que c'est beau la confiance !

Jean-Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede hélios » Lun Nov 06, 2017 11:45 am

Bonjour Flor et merci pour votre commentaire alors que vous aviez vu que ce n'était pas le "bon" extrait............

Pourquoi ne l'avez-vous pas écrit avant, j'aurais corrigé....

Bonne journée.

Très froide sur les Alpilles.

Jean-Hélios
hélios
 
Messages: 2945
Inscription: Lun Jan 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile 5 novembre 2017

Messagede Flor » Mar Nov 07, 2017 11:56 am

J'ai vu "l'erreur" trop tard !

Mais j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler cet Evangile ! même si ce n'est pas "son"
jour ! Il nous apporte toujours quelque chose !
Flor
 
Messages: 165
Inscription: Mer Oct 10, 2012 8:57 am


Retourner vers Partage d'Evangile et Liturgie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

  • Votre compte