" Les soins palliatifs progressent" La Croix - 7 février

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur: Françoise T.

Re: " Les soins palliatifs progressent" La Croix - 7 février

Messagede Miss Dominique » Mar Fév 13, 2018 8:53 pm

Le Hirsute,
mon petit André le Viking (Stavanger) va sur ses 6 ans. Il est beau comme un Ase, comme aegir, dieu de l'océan voici fort longtemps.
Mes ancêtres paternels viennent de cette région, je porte leur nom au masculin. Comme disait mon gendre, Arild : "back to the roots".

Jean Gauci, vous ne pouvez vous imaginer comme je vous comprend.
Le Hirsute, je me méfie des "inventions" belges et de toutes celles crées par notre apocalypse. Cela commence "dans la tête"(la Belgique) pour finir dans la nouvelle France et diffuser son poison partout.

J'attends d'abord vos réponses aux questions de Jean Gauci, puis, ne voyant pour l'instant plus grand chose à mon clavier, je me lancerai dans mon garnd sujet du moment.
J'en ai deux : l’apocalypse, .... et la Charité Christique.
J'ai tant besoin de la douceur du Christ en ce moment ! Et je ne suis pas la seule. Du cran, nous avons témoigné que nous en avons. Maintenant nous voulons des caresses sur la joue ! ... ça va aller mon petit, ça va aller !
Miss Dominique
 
Messages: 230
Inscription: Jeu Oct 17, 2013 12:31 am

Re: " Les soins palliatifs progressent" La Croix - 7 février

Messagede Jean Gauci » Mer Fév 14, 2018 2:58 pm

Jean Gauci a écrit:Toujours dans l'excès et l'invérifiable. Etes vous certain de ce que vous avancez? Pourriez vous le faire confirmer par des témoins crédibles ? Si ces accusations étaient fausses, vous portez des accusations graves qui discréditent le corps médical hospitalier de la Belgique. Pourriez vous citer des cas et les hôpitaux où se sont des " stagiaires" qui se chargent de la piqure ?


J'attends toujours votre réponse, Toto le Hirsute, pour la communiquer à des amis hospitaliers de Belgique.
Vous ne sauriez vous dérober sans mettre en doute vos accusations...

A très bientôt , n'est-ce pas ?
Jean Gauci
 
Messages: 456
Inscription: Dim Sep 22, 2013 9:55 am

Re: " Les soins palliatifs progressent" La Croix - 7 février

Messagede toto le hirsute » Jeu Fév 15, 2018 9:36 am

Bonjour Jean Gauci,

Tout les hôpitaux le font, il ne s'agit pas de cas isolés puisque c'est dans la loi.
N'hésitez pas à en parler à vos confrères belges, vous serez surpris...

A propos des injections par les infirmiers, stagiaires, etc.. Une étude avait été faite en 2012 en Belgique du Collectif plus digne la vie qui faisait un bilan de la pratique de l'Euthanasie. leur site : plusdignelavie

Sur le pdf de l'étude, on lit :

"" C'est au médecin de le faire, moi, en tant qu'infirmière, je refuse de le faire. Mais cela a déjà eu lieu bien sûr. "
" C'est interdit et les confrères prennent, ici, leurs responsabilités. Pour les "dons de mort" (accélération de la survenue du décès par injection létale en dehors d'une demande explicite du patient du fait de son état), c'est souvent l'infirmière qui pose la perfusion. "
" Tout dépend de l'endroit où vous travaillez. Lorsqu'une équipe soudée, intelligente, formée, en aucun cas le personnel infirmier ne pratique l'injection. En revanche, dans d'autres lieux, j'ai vu des collègues accéder à des ordres médicaux engageant leur responsabilité dans la pratique létale. Cela est inacceptable dans le cadre de la loi. "
" Une collègue infirmière stagiaire m'a raconté comment dans un établissement, elle avait été envoyée pratiquer l'injection du fameux "cocktail" sans le savoir. Voila un exemple très concret de procédure d'euthanasie mal encadrée conduisant à une destruction psychologique de certains stagiaires et soignants. "

" Plusieurs fois, le patient avait demandé au médecin "vous n'avez pas su me guérir (ou vous avez fait telle erreur), alors vous devez me donner l'euthanasie"...et j'ai constaté que le médecin n'avait pas remis en question cet "ordre" déguisé... et s'est engagé à le faire comme pour réparer ses erreurs ou son impuissance. "
" En principe il y a un délai d'un mois, entre la demande et l'euthanasie, mais parfois on va plus vite. C'est le médecin qui juge, aussi en fonction du malade. Si on a une détresse respiratoire, on n'attend pas un mois, on pratique l'euthanasie dès que possible. "
" Cet acte est parfois pratiqué à la sauvette en exercice libéral en en parlant un peu à un confrère, notamment dans les maisons de retraite : pas forcément considéré comme un problème sérieux, à mon sens un peu banalisé. "
Etc...

En Belgique la moitié des Euthanasie sont faites à domicile.... On imagine.

Je ne vais pas parler de l'Euthanasie des enfants, ni des handicapés car cela me rend malade.
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Re: " Les soins palliatifs progressent" La Croix - 7 février

Messagede toto le hirsute » Jeu Fév 15, 2018 9:43 am

Jean Gauci a écrit:C'est vrai sauf que vous pervertissez les mots. Le but premier de la sédation n'est pas de "tuer" mais de "soulager" au risque de la mort. Simple nuance qui caractérise bien votre intention de brouiller les mots pour rendre évident ce qui demande de la mesure et de la délicatesse.


Euh êtes-vous sur que c'est moi qui pervertit les mots ?

Pour vous, dire que l'Euthanasie est un meurtre est une perversion induite pour brouiller les esprits ? On a déjà entendu cela propos de l'avortement...

Voici ce qu'en dis le site "d'information" sur l'Euthanasie belge beforyougo.

Comment se déroule concrètement l'acte d'euthanasie? Durant l'acte, la vie du patient est interrompue en injectant un produit mortel dans une veine. Le médecin utilise à cet effet des substances euthanasiantes qui ont un double usage. Ces substances ne sont pas mortelles à dose normale. Par contre, elles le sont en cas de surdose ou en effectuant certaines manipulations.

Le médecin génère tout d'abord un coma en administrant une surdose de barbiturique (un sédatif puissant qui agit sur le système nerveux central). Ensuite, il injecte un myorelaxant qui stoppe la respiration. Le manque d'oxygène qui s'ensuit dans le cerveau du patient provoque la mort de ce dernier au bout de quelques minutes. Néanmoins, dans de rares cas, ce décès n'a eu lieu qu'après 20 minutes.

La personne désirant l'euthanasie peut elle-même s'administrer le barbiturique (aide au suicide). Mais cette méthode est déconseillée, car ce médicament peut agir de manière imprévisible et entraîner des problèmes d'ingestion chez le patient. Si l'on opte malgré tout pour cette méthode, le patient peut boire une potion qui contient 15 grammes de pentobarbital ou de sécobarbital. Ces substances immergent non seulement le patient dans un coma profond, mais causent aussi un arrêt cardio-circulatoire fatal.

Il s'écoule dans la grande majorité des cas moins de 30 minutes entre l'ingestion de la potion et le décès. On conseille d'administrer à nouveau la même médication si les patients sont toujours en vie après deux heures.


Le 12 décembre 2013, le Sénat a approuvé l'extension de la loi relative à l'euthanasie aux mineurs capables d'exprimer leur jugement. Le 31 janvier 2014, la Commission de la Chambre de la Justice a adopté la même loi. L'extension de la législation sur l'euthanasie aux mineurs d'âge capables de discernement est désormais effective en Belgique.

Y a-t-il des opposants ?

L'Église catholique fait partie de ces opposants. Elle considère que l'euthanasie est un acte qui influe sur la mort et doit donc être définie comme crime contre la vie. Elle estime que le droit à la vie, de la conception à la mort naturelle, est l'un des droits fondamentaux des êtres humains. L'Église catholique autorise toutefois l'usage d'analgésiques pour alléger la souffrance du mourant, et ce, même si cela peut écourter son existence. Par contre, cet usage ne doit pas entraîner la mort.
toto le hirsute
 
Messages: 0
Inscription: Jeu Oct 27, 2016 8:44 am

Précédente

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

  • Votre compte